fr en de

Paysage

L’un des principaux éléments qui accroche le regard posé sur Lavaux est le mur, parallèle ou perpendiculaire à la pente. Sa signification première était de donner naissance au terrassement et de pouvoir ainsi aménager des surfaces de terre cultivables.

10 000 terrasses

Murs et murets forment un ensemble d’une longueur de 400 à 450 kilomètres, soutenant plus de 10 000 terrasses ou charmus, créés et entretenus durant des siècles par les cultivateurs eux-mêmes ou par des petits artisans. Dès le XIXe siècle, des grands travaux liés à la construction des trois lignes de chemin de fer et à l’amélioration des routes principales sont réalisés. Des chantiers s’ouvrent, impliquant l’intervention d’entreprises spécialisées, utilisant des techniques inconnues jusque-là (pierre de taille). Puis, dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, des projets de remaniement parcellaire sont conduits, entraînant l’utilisation du béton pour les murs, technique qui s’est avérée peu propice à la biodiversité de la région et à la conservation esthétique. Une attention plus pointue est aujourd’hui portée à ces questions-là. Le lac Léman, à la fois miroir et écrin de ce vignoble exceptionnel, est un autre élément important, indissociable du paysage de Lavaux. Ses rives sont la liaison entre le Léman et le territoire cultivé, bâti et habité de Lavaux.

Au crible des inventaires

Le patrimoine bâti de Lavaux a été, ces trente dernières années, passé systématiquement au crible de plusieurs inventaires établis tant au niveau fédéral que cantonal, assurant du même coup une protection au site. C’est le cas de l’Inventaire fédéral des paysages, sites et monuments naturels, élaboré dès 1977, qui repose sur des critères de typologie des paysages et des sciences naturelles. Il est complété par l’Inventaire fédéral des sites construits à protéger en Suisse, établi par la Confédération dès le début des années 1970. Cet inventaire révèle l’exceptionnelle richesse patrimoniale des localités de Lavaux, à l’instar de Lutry, de Cully, des villages dAran, de Grandvaux, de Riex, d’Epesses, de Rivaz ou encore de Saint-Saphorin (voir le relevé des sites sur www.geoplanet.vd.ch, thème "Nature faune patrimoine", couche "Recensement architectural et sites"). Le recensement architectural du canton de Vaud témoigne de la richesse exceptionnelle des localités de Lavaux: sur les 1228 bâtiments recensés dans la zone du bien, près de 400 ont été mis sous protection pour leurs qualités historiques et architecturale (voir les valeurs de recensement des bâtiments et leurs mesures de protection sur www.geoplanet.vd.ch, thème "Nature faune patrimoine", couche "Recensement architectural et sites").

Source : MARCHAND, Bruno, FRUND, Joseph, VON BUEREN, Christine, «Paysage et architecture», in Lavaux, Vignoble en terrasses face au lac et aux Alpes, Dossier de candidature de Lavaux au patrimoine mondial de l’UNESCO, Cully, Janvier 2006, pp. 76-88.

Coordonnées

Lavaux Patrimoine mondial

Sentier des Vinches 1

CH - 1091 Grandvaux

Tel. + 41 21 946 15 74

Courriel: info@lavaux-unesco.ch

Newsletter

Je désire recevoir la newsletter de Lavaux-Unesco

OK

Lavaux en ligne